Maman simplement

Maman simplement


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les différentes positions de l'accouchement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 313
Age : 35
Localisation : namur
Maman? : oui
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Les différentes positions de l'accouchement...   Sam 14 Mar 2009 - 16:17



Les positions horizontales

Sur le dos, en position gynécologique

La majorité des accouchements se déroulent en position gynécologique au moment de l’expulsion du bébé. Cette posture facilite aussi le suivi médical.

Sur le côté

Cette position commence à se développer dans les maternités. L’accouchement sur le côté se pratique généralement selon la méthode anglaise ou la méthode De Gasquet, qui repose chacune sur des critères bien distincts.

A quatre pattes

La position du quatre pattes peut faciliter le passage du bébé, mais elle est aussi plus fatigante pour les mamans. On la retrouve davantage dans les accouchements à domicile, au cours desquels les femmes se sentent plus libres – et peut-être moins complexées – d’adopter spontanément cette posture. Mais pour beaucoup encore, accoucher à quatre pattes reste difficile à accepter, parfois même tabou, c’est pourquoi cette position est si peu répandue !

Autres positions, moins fréquentes

Sur le ventre ou strictement allongée. Mais ces postures restent peu pratiquées.

Les positions verticales
Les postures verticales lors de l’accouchement présenteraient des avantages mécaniques qui facilitent le travail et la naissance du bébé. Orienté vers le bas, il sortirait aussi plus facilement grâce à la force de gravité.

Accroupie

La position accroupie semble améliorer le confort des femmes. Le dos droit et les genoux fléchis, la future maman peut aussi s’aider, pendant l’accou- chement, en se tenant à une suspension. Cela fa- vorise l’étirement et ménage son périnée. Pourtant, il n’y a pratiquement pas d’accouchement dans cette posture, faute d’installations adéquates dans les hôpitaux. Les mamans qui mettent au monde leur enfant en position accroupie sont souvent celles qui accouchent chez elles, soutenues par le papa.
Assise

Ce sont là encore les mamans qui accouchent à domi-cile qui adoptent plus facilement la position assise. Elles prennent appui sur les fesses, gardent le dos droit et les genoux fléchis.

Autres positions, moins fréquentes

Accoucher debout ou à genoux est possible, mais cela reste des positions peu courantes.

Accoucher dans l'eau ?

Sur le ventre ou strictement allongée. Mais ces postures restent peu pratiquées.

Mais au fait, pourquoi sur le dos ?

N’allez pas croire qu’accoucher sur le dos est une position innée chez les futures mamans...

La position d’accouchement dite gynécologique a été inventée au XVIIe siècle par Morisseau pour une raison bien pratique : faciliter le recours aux forceps ! Et comme le procédé s’est ensuite développé, la position est restée, d’autant plus qu’elle s’avérait aussi plus commode pour surveiller le périnée.

Plein le dos !

L’accouchement sur le dos a aussi été entretenu par l’évolution de la médecine. Il y a une trentaine d’années, les femmes bougeaient et marchaient davantage à la recherche de postures moins douloureuses. Avec l’arrivée de la péridurale, elles ont été contraintes de rester en salle d’accouchement, d’autant plus qu’elles pouvaient difficilement bouger avec les doses d’anesthésiques de l’époque. Elles restaient donc alitées, dans une position qui facilitait aussi le suivi par monitoring (le signal cardiaque du bébé se perdant plus facilement en cas de mouvements).

Moralité, on peut dire que ce sont aussi les premiers progrès technologiques qui ont imposé aux futures mamans la position allongée pendant l’accouchement.

Du changement dans l’air

Aujourd’hui, les péridurales ont évolué. Elles sont plus légères et laissent une certaine liberté aux femmes qui ne sont plus forcément obligées de rester alitées (quand tout se passe bien). Les progrès de la médecine ont aussi contribué à une plus grande fiabilité des monitorings, permettant aux futures mamans de bouger et de participer plus activement à leur accouchement. Il serait dommage de s’en priver ! Aussi, les différentes positions de l’accouchement reprennent du galon

Vers une approche plus naturelle de l’accouchement ?

Concilier technologie et physiologie de la future maman, aujourd’hui, c’est possible !

La pionnière, en France, à s’intéresser à des positions d’accouchement plus en accord avec la physiologie des futures mamans, est Bernadette De Gasquet. Généraliste et périnéologue de formation, sa principale motivation a toujours été d’accompagner au mieux les femmes enceintes pendant et après leur grossesse, tout en leur faisant bénéficier des progrès de la médecine.

Pas mal sur le côté !

Au fil de ses 25 ans de recherche, Bernadette De Gasquet a montré qu’un accouchement sur le côté simplifiait grandement la trajectoire du bébé et facilitait d’autant plus sa sortie. Finalement, accoucher sur le côté apporterait non seulement plus de confort à la maman, mais correspondrait à une position plus appropriée pour le passage du bébé.

Dans d’autres positions, il est parfois amené à faire des virages à 90 ° sans compter que, lorsque la maman ne bouge pas, il se retrouve à faire le gros du travail, avec le risque d’être bloqué en chemin, ce qui prolonge d’autant plus la durée de l’accouchement…

Aujourd’hui, bon nombre de professionnels encouragent la mobilité des futures mamans car, en se déplaçant, elles font bouger Bébé qui se retrouve plus facilement dans le bon axe pour sortir. Un bain peut aussi faciliter le travail, n’hésitez pas à en faire la demande !

Une position gynécologique aménagée

Pour allier au mieux la physiologie de la mère avec les moyens déjà en place et les progrès technologiques, Bernadette De Gasquet recommande une position gynécologique aménagée, selon des critères bien précis en accord avec la méthode d’accouchement qu’elle a élaboré (la méthode APOR B De Gasquet ©️) :

- une table d’accouchement installée de manière à ce que le bassin soit plus haut que le thorax pour éviter trop de pression sur le périnée ;
- un étirement le plus important possible de la future maman ;
- un angle bien particulier à respecter entre les cuisses ;
- une position « chasse-neige » et non « grenouille » pour ouvrir le bassin ;
- une poussée en expiration.


Elle préconise également l’introduction d’accessoires dans les salles d’accouchement : des coussins micro billes pour la mobilisation et l’installation des futures mamans, des ballons pour les aider à se déplacer et à se détendre, des galettes remplies d’air à mettre sous le bassin pour les accompagner dans leur recherche de position antalgique.

Les maternités plus à l’écoute

Même si, en pratique, les moyens manquent encore pour répondre aux attentes des futures mamans, les mentalités évoluent…

Reconnaissons-le : les maternités font preuve d’une plus grande écoute des désirs des futures mamans. Plus de 300 établissements se sont déjà positionnés pour une prise en charge plus personnalisée de la grossesse et une participation plus active des parents à la naissance.

On efface tout, on recommence !

Le problème, c’est que ce changement d’approche n’est finalement qu’assez récent, et beaucoup de sages-femmes et de gynécologues ne sont pas formés pour répondre à la demande des mamans qui souhaitent accoucher autrement qu’en position gynécologique. Autre frein pour les équipes médicales : le manque d’installations adaptées pour pratiquer d’autres postures. Il faudrait en quelque sorte tout revoir et tout réapprendre…

Prenez les devants !

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de la maternité pour savoir si les mamans ont une certaine liberté de position lors de l’accouchement. Discutez-en aussi avec la sage-femme qui est là pour vous écouter et vous préparer à satisfaire au mieux vos attentes. Sachez d’ailleurs que vous êtes en droit de demander une autre sage femme si celle qui vous accompagne pendant l’accouchement n’est pas formée à d’autres postures que la position gynécologique.

Accouchement à la carte

Malgré tout, il est toujours difficile, voire impossible, de savoir à l’avance quelle position sera la plus adaptée. Sachez qu’il n’y a pas de postures idéales pour un accouchement, ni de positions qui conviennent à tout le monde. Chaque naissance est différente et c’est à chaque future maman de trouver ce qui lui convient le mieux.

Le « must » serait bien sûr que l’on propose aux femmes des positions différentes en fonction de leurs caractéristiques physiques, psychologiques et obstétricales. Peut-être un jour, qui sait…

http://filleougarcon.infobebes.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mamansimplement.superforum.fr
 
Les différentes positions de l'accouchement...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3 accouchements très différents du projet initial!
» Présentation des causes culturelles du rejet des personnes différentes
» Les différentes textures des fap et des lipstick mac ?
» Les différentes formes de la monnaie
» Question sur les différentes tenues.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maman simplement :: Les beaux bidons :: Infos test, examens, don, etc-
Sauter vers: