Maman simplement

Maman simplement


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En savoir un peu plus sur la césarienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 313
Age : 35
Localisation : namur
Maman? : oui
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: En savoir un peu plus sur la césarienne   Sam 14 Mar 2009 - 16:11

En ce qui concerne la césarienne

Si, deux à trois semaines avant la date prévue de l’accouchement, votre petit n’est pas encore descendu ou se positionne mal, votre gynécologue vous demandera de faire une radio de votre bassin. Si celui ci n’est pas assez large pour faire passer le bébé d’une façon naturelle, vous devrez accoucher par césarienne.

Même si, après des mois de préparation, vous devez avoir recours à cette technique, ne soyez pas désespérée ! Il s’agit d’un problème mécanique dont vous n’êtes pas du tout responsable.

Préparez-vous avec calme et parlez-en à votre entourage. Comme pour tout, il y a des inconvénients, certes, mais aussi des avantages !

Comment cela se passe-t-il ?

C’est une opération chirurgicale qui permet d’extraire le petit par le ventre. Elle peut être programmée ou avoir lieu en urgence.
Une césarienne programmée se pratique sous péridurale, ainsi vous assistez à la naissance de votre petit en étant tout à fait consciente.
Cette opération dure environ une heure et se pratique en général à l’horizontale, juste au-dessus du pubis. Avec le temps, la cicatrice sera presque invisible.

En ce qui concerne l’allaitement

Vous pouvez allaiter votre bébé directement, à moins bien sûr qu’il n’y ait une contre-indication de l’anesthésiste.

En ce qui concerne les avantages et les inconvénients

Etant donné que c’est une intervention chirurgicale, vous devrez rester plus longtemps (environ une semaine) à la maternité.
Vous devrez attendre quelques jours pour vous lever et pour donner vous-même le bain à votre petit (la durée dépend surtout de la rapidité à récupérer de la maman).

Les premières 24 heures, on vous laissera votre péridurale afin d’injecter du produit lorsque la cicatrice se réveillera. Vous aurez également droit à une sonde tant que vous êtes sous péridurale.

Une fois que vous aurez digéré tout cela, pensez au fait que vous n’avez pas eu droit à une épisiotomie ni aux douloureuses contractions.
Sachez également que votre petit viendra à vous plus détendu et moins fatigué car il n’aura pas du faire d’efforts !
Source: http://www.bebe.be
Revenir en haut Aller en bas
http://mamansimplement.superforum.fr
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 313
Age : 35
Localisation : namur
Maman? : oui
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: En savoir un peu plus sur la césarienne   Sam 14 Mar 2009 - 16:12

Accoucher par césarienne

Le nombre d’accouchements par césarienne est en augmentation constante dans notre pays (près d’une naissance sur cinq). Ce qui pose question car les raisons médicales ne sont pas les seules à expliquer cette croissance, des raisons personnelles et professionnelles intervenant de plus en plus dans ce choix. Or, l’accouchement par césarienne est loin d’être un acte anodin (1).

Il est évident que la césarienne permet à des femmes et à des bébés de survivre à un accouchement compliqué. Mais certaines personnes oublient trop souvent que l’accouchement par césarienne est un acte chirurgical qui est loin d’être anodin! La césarienne n’est pas un acte destiné à se “faciliter” la vie en programmant la date de naissance de bébé… Même si, en Belgique, nous n’en sommes pas arrivés à des césariennes à tout-va, comme dans certaines maternités privées d’Amérique latine qui ont quasiment abandonné l’accouchement par les voies naturelles, certains parents la demandent spontanément. C’est ignorer les conséquences plus lourdes d’un tel acte…

Indications médicales

Théoriquement, la césarienne est un mode d’accouchement alternatif, à préconiser lorsque l’accouchement par voie basse met en danger le bébé ou la maman. Au nombre des raisons possibles pour décider d’une césarienne, il y a :




  • l’étroitesse excessive du bassin de la mère,
  • un bébé trop gros,
  • la présentation de bébé soit par le siège, soit latéralement, soit encore par la face,
  • la prématurité, avec un bébé trop petit qui risquerait de ne pas supporter un accouchement par voie basse,
  • une dilatation insuffisante du col de l’utérus alors que les contractions annoncent un accouchement imminent,
  • la présence d’un fibrome, kyste ovarien ou placenta praevia qui empêche un passage correct du bébé,
  • la multiparité (lorsqu’il y a deux bébés ou plus),
  • une souffrance ou un risque de souffrance du bébé lors de l’accouchement par voie basse,
  • une trop grande fatigue de la mère pour une expulsion efficace,
  • une hémorragie chez la mère,
  • la présence d’herpès génital chez la mère, qui risque de contaminer l’enfant lors de l’accouchement par voie basse,
  • la présence chez la mère de diabète, d’hypertension ou de problèmes cardiaques.



L’obstétricien peut alors décider d’opter pour la césarienne. Son choix est motivé, dans la moitié des cas, par la présence d’un facteur de risque connu, et le rendez-vous est alors pris pour donner naissance au bébé. Dans l’autre moitié des cas, c’est un déroulement anormal d’un accouchement prévu par voie basse qui va nécessiter l’intervention chirurgicale.

Peser le pour et le contre

Les études mises en avant par les défenseurs de la césarienne affirment que certaines complications, comme l’incontinence urinaire, sont moins fréquentes après une césarienne. Quant aux détracteurs, ils apportent d’autres études qui montrent que les césariennes seraient associées à une augmentation de la morbidité et de la mortalité maternelle, ainsi qu’à plus d’asthme et de détresse respiratoire chez le bébé, de risques d’infections, d’embolie pulmonaire, d’accidents d’anesthésie ou d’hémorragies. Des arguments qui, dans un sens comme dans l’autre, font encore régulièrement débat.

Les futures mamans doivent bien être informées sur le mode d’accouchement préconisé par leur médecin et ne pas hésiter à poser toutes les questions nécessaires, notamment sur les conséquences post-opératoires d’une telle intervention.

Et que celles qui ont accouché par césarienne se rassurent : si elle a été imposée suite à un déroulement “anormal” du travail (et non pour des raisons physiologiques, par exemple), elles pourront, au terme d’une grossesse suivante et si tout se passe bien, accoucher par voie basse. Qu’on se le dise!

</SPAN>
Source: www.mc.be
Revenir en haut Aller en bas
http://mamansimplement.superforum.fr
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 313
Age : 35
Localisation : namur
Maman? : oui
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: En savoir un peu plus sur la césarienne   Sam 14 Mar 2009 - 16:13

Juste après l'opération : le pansement

Vous aurez un pansement à l'emplacement de l'opération, afin d'éviter les éventuelles infections. Il pourra être retiré dès le second jour pour laisser la cicatrice à l'air libre. Parfois un autre pansement est remis, il est laissé en place plus ou moins longtemps selon les maternités et peut être changé tous les jours ou deux jours.

Il arrive que le sang traverse le pansement, ce qui est surveillé: on renforce alors le pansement afin d'éviter les infections. Si le saignement devient trop important, on vérifie la plaie, et on en remet un nouveau.

Un drain est parfois mis en place quelques jours sous la paroi de l'abdomen : il s'agit d'un petit tuyau inséré à une extrémité de la cicatrice pour évacuer les liquides qui se sont accumulés autour de l'incision.


Après avoir enlevé le pansement</A>

Avant de toucher votre cicatrice, lavez vous soigneusement les mains, et séchez les avec un papier ou tissu à usage unique. Ainsi vous réduirez les risques d'infection de la cicatrice.

Lorsque vous aurez (enfin !) le droit de prendre une douche, un ou deux jours après l'opération, pensez à ménager votre cicatrice, à ne pas la frotter, et à bien la sécher. Les infirmières vous préciseront les précautions à prendre.

Les premiers jours

Les tiraillements que vous pouvez ressentir s'expliquent par le fait que les différentes couches incisées ne cicatrisent pas à la même vitesse, d'où cette sensation parfois désagréable, voire douloureuse, qui peut subsister jusqu'à 8 semaines après la césarienne. En outre, la repousse des poils pubiens est souvent fort désagréable aussi.

N'hésitez pas à masser votre cicatrice. Les tout premiers jours, posez votre doigt sur la cicatrice sans appuyer, et faites simplement des petits ronds pour faire légèrement bouger la peau. Vous avez peut-être du mal à toucher cette zone si empreinte de cet évènement passé, alors allez à votre rythme, familiarisez-vous avec elle.

Une fois la plaie complètement cicatrisée, vous pouvez la masser en utilisant de l'huile d'amande douce dans laquelle on peut ajouter deux gouttes de siliprèle, ou une crème qui vous sera conseillée par votre médecin, ou simplement votre crème hydratante habituelle. Vous pouvez aussi appliquer un cataplasme d'argile verte deux fois par semaine, pendant deux heures.
Les agrafes ou points de suture (s'il ne s'agit pas de fils résorbables) sont généralement retirés 5 à 10 jours après l'intervention.

Les infections de la cicatrice

Un abcès peut se produire dans la cicatrice de césarienne, en général dans les premiers jours après la césarienne. La cicatrice devient rouge et douloureuse, et vous avez de la fièvre. On doit alors faire s'évacuer le pus (il peut s'écouler spontanément, sinon il faudra rouvrir la cicatrice), et laisser un drain en place quelques jours jusqu'à la fin de l'écoulement. Il faudra nettoyer quotidiennement la cicatrice avec un antiseptique. Un traitement par antibiotiques n'est en général pas nécessaire, sauf mauvaise évolution de l'abcès - auquel cas on pourra pratiquer un prélèvement et une culture des germes afin de déterminer l'antibiotique le plus adapté.


Et par la suite

Evitez les expositions au soleil la première année.
Continuez à masser votre cicatrice. Le massage contribue à assouplir la peau, à éviter que la cicatrice ne durcisse, et à éviter les adhérences. Essayez de pétrir la zone de la cicatrice, de la décoller en tirant doucement vers le haut, de rapprocher les extrémités l'une de l'autre.

Faites rouler la cicatrice sous vos doigts.
Il est possible que vous ayez, les premiers mois, un petit bourrelet autour de la cicatrice, la peau apparaît un peu gonflée autour d'une cicatrice rose et plate : ce bourrelet se résorbera de lui même.

La cicatrice elle-même va passer du rouge au rose puis deviendra blanche. Après un an ou deux, on ne verra plus qu'un simple trait un peu plus clair.

Les cicatrices de césariennes horizontales sont souvent cachées dans la pilosité pubienne, mais parfois elles sont situées dans le haut de cette zone et restent quelque peu apparentes. Pour savoir ou se trouvera votre cicatrice, comptez environ 2 doigts au dessus de l'os du pubis (la symphyse pubienne).

Vous ressentirez peut être une insensibilité de la peau autour de la cicatrice. C'est un phénomène transitoire : la zone va regagner petit à petit sa sensibilité. Cela peut parfois prendre jusqu'à un an pour retrouver l'intégralité de vos sensations, ou peut-être vous restera-t-il une petite zone définitivement insensible, due au fait que le gynécologue aura sectionné un nerf en pratiquant la césarienne. Si vous êtes inquiète, parlez-en avec votre médecin lors de la visite post-natale.

N'hésitez pas à consulter un kinésithérapeute ou un ostéopathe pour qu'il effectue un travail plus en profondeur sur la cicatrice : votre cicatrice extérieure peut être parfaite, mais il peut être intéressant de regarder la souplesse des cicatrices intérieures.

Les problèmes de cicatrisation
</A>


Dans certains cas, la cicatrice ne devient pas plate et souple, mais au contraire, après quelques mois, s'épaissit et devient dure, avec des démangeaisons. Il s'agit d'une cicatrice hypertrophique</A> ou dans le cas où cela s'étend aux tissus avoisinants, d'une cicatrice cheloïde</A>. Certains types de peaux, notamment les peaux mates ou noires, sont plus sujettes à ce type de mauvaise cicatrisation.

Dans le cas de la cicatrice simplement hypertrophique, le problème va se résoudre de lui-même, mais cela pourra prendre quelques mois voire quelques années pour obtenir une cicatrice parfaite. Dans le cas d'une cicatrice cheloïde, il existe des traitements : pansements compressifs, injections de corticoïdes, ou pansements à la silicone, que votre dermatologue pourra vous prescrire.


Source : http://www.cesarine.org/apres/cicatrice/
Revenir en haut Aller en bas
http://mamansimplement.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En savoir un peu plus sur la césarienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
En savoir un peu plus sur la césarienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A savoir: Amsterdam, Capitale mondiale du livre 2008
» Nouveau site « Savoir revivre »
» Les bonnes adresses du net pour tout savoir sur les couches lavables!
» Application iphone "Savoir inutile"
» Peut on savoir les opinions d'autrui rien qu'à sa tête?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maman simplement :: Les beaux bidons :: Infos test, examens, don, etc-
Sauter vers: